Quelles opportunités pour les cadres à Pau ?

Actualités et conseils sur les carrières dans le Sud Ouest
Territoires
Publié le lundi 07 août 2017
Pau-408_m

Par Régis Delanoë

Troisième ville économique du Sud-Ouest de la France, Paul se caractérise par des besoins de cadres dans l’industrie (pétrochimique, aéronautique, agroalimentaire), et la production.

Qu’est-ce qui caractérise en premier lieu le bassin d’emploi palois et béarnais ? Son marché caché, répondent les spécialistes locaux du recrutement interrogés, comme Olivier Gillet, manager de Randstad Search & Selection dans la région : « Un nombre important de recrutements passe par le biais du réseau et de la cooptation. Cela reste néanmoins un marché avec une concurrence soutenue dans les métiers cadres, l’activité économique à Pau ayant tendance à redémarrer depuis quelques mois. » Pau, un peu plus de 77 000 habitants (240 000 en comptant l’aire urbaine), voit sa population stagner depuis plusieurs années mais se place comme le « troisième pôle économique du Sud-Ouest » d’après Nicolas Brivois, directeur régional pour Hays, loin néanmoins derrière Toulouse et Bordeaux. « Son tissu économique est historiquement développé et mature, même si la ville souffre de son enclavement aux portes des Pyrénées », poursuit-il. Un handicap géographique compensé par ses atouts paysagers et climatiques qui attirent nombre de cadres, y compris en provenance de Paris. « Contrairement à la côte basque, l’immobilier est très accessible à Pau, ce qui constitue un autre avantage pour les actifs arrivant sur place », signale encore Nicolas Brivois.

 

Total : l’ancrage historique perdure

Dans le détail, Pau se distingue nationalement par l’implantation historique de Total, un groupe d’envergure mondiale qui a longtemps exploité le plus grand champ gazier français à Lacq, autre pôle économique important du Béarn. Aujourd’hui, ce sont 2 700 personnes qui sont employées par Total au Centre Scientifique et Technique Jean Féger (CSTJF), construit à Pau il y a plus de 30 ans, ce qui en fait le premier employeur de la ville. « C’est un lieu d’excellence technique et un laboratoire R&D très important pour nos activités d’exploration et de production, éclaire André Goffart, directeur délégué Total Pau. Les ingénieurs et chercheurs qui y travaillent, dont 180 étrangers en provenance de 38 nationalités, et évoluent dans des domaines de pointe : analyse sismique, développement de nos gisements… » Une quarantaine de recrutements annuels sont actuellement fixés, des chiffres en baisse depuis 2015 et la chute des prix du brut. « Nous nous sommes engagés néanmoins à maintenir nos volumes d’effectifs actuels, notamment au CSTJF, en attendant un redémarrage de l’activité espéré à l’horizon 2018 », avance André Goffart.

 

Des cadres en production dans l’aéronautique

Pau se distingue aussi par sa forte activité dans l’aéronautique, avec des entreprises telles que Daher, Turboméca (ex-Safran), MAP (Mécanique Aéronautique Pyrénéenne)… Pierre Lacazedieu, directeur senior de Page Group dans la région, indique également la belle forme affichée par le groupe japonais Toray, implanté dans le bassin de Lacq : « C’est une entreprise spécialisée dans les fibres de carbone pour l’aéronautique, avec une grosse progression et des opportunités de carrière intéressantes dans la production. » Des postes de responsable maintenance ou responsable production sont régulièrement à pourvoir dans ces sociétés. « D’une manière générale, il y a un gros marché dans l’industrie des transports à Pau, dans les fonctions d’encadrement de production », observe Olivier Gillet.

 

Une forte activité agroalimentaire

L’industrie agroalimentaire n’est pas en reste dans le Béarn et se porte plutôt bien également, aux dires de Pierre Lacazedieu : « Il y a quelques belles PME familiales ainsi que des groupes d’envergure nationale voire internationale. » Avec en tête de pont un fleuron local : Euralis, spécialiste de la production animale et végétale, dont le siège social est situé à Lescar, au nord de Pau. Pierre Lacazedieu cite également « le Groupe Ogeu (spécialiste de l’eau minérale, qui vient d’acquérir le groupe Quézac, ndlr) et Famille Michaud Apiculteurs (qui produit la marque Lune de Miel, avec un site de production basé à Gan, au sud de Pau, ndlr) ». Les besoins en profils cadres se situent à des postes de responsable production, pilotage de marchés et cadres commerciaux.

 

Fonctions support et services : des opportunités

Si l’industrie de production domine à Pau, « les opportunités dans les fonctions support et de services sont également présentes », remarque Olivier Gillet. Dans le domaine de la finance, le siège de Crédit Agricole Pyrénées Gascogne est par exemple situé à Serres-Castet, au nord de Pau. Les besoins dans les métiers de l’expertise-comptable sont également importants, en internet ou dans les cabinets spécialisés. Enfin les sièges des grands groupes locaux comme Euralis, Turboméca ou Total peuvent proposer ponctuellement des postes « dans la finance, le contrôle de gestion et le commerce international », signale Nicola Brivois.

  • Twitter Cadremploi
  • Facebook Cadremploi
  • Linkedin Cadremploi