La smart city Toulousaine recrute

Actualités et conseils sur les carrières dans le Sud Ouest
Territoires
Publié le vendredi 04 août 2017
Toulouse_smart_2_m

Par Farah Sadallah

Le projet social et solidaire Open Métropole a fait émerger un certain nombre de start-up qui participent au développement de la Smart city toulousaine. 

Les transports plus fluides, l’éclairage en mode veille, la végétalisation du centre-ville, ou encore le développement du covoiturage urbain, font partie du projet Open Métropole qui vise à développer la Smart city Toulousaine.

Des activités très variées

56 entreprises et start-up sont rassemblées autour du projet. Comme par exemple Absolom Design créateur de l’application Qui dit miam. Elle indique aux parents, les menus des repas scolaires de leurs enfants, en précisant la composition, les allergènes, et l’origine des produits. On y trouve aussi la start-up Spotminder qui propose un accompagnement digital des événements culturels, concerts et compétitions sportives au cœur de la ville rose.

Des recrutements chez les petits et les grands

Certaines sont en pleine croissance et envisagent de recruter. C’est le cas de la start-up Telegrafik, qui propose OTONO-ME, un service d’alerte et de monitoring pour les personnes fragilisées à leur domicile, et prévoit de créer 20 emplois sur quatre ans. Sigfox, leader des objets connectés, qui participe aussi à la construction de la ville de demain, souhaite embaucher 250 personnes qui viendront travailler sur le campus de l’Iot Valley (lien sur l’autre article).

Toulouse attire dans le monde entier

Enfin autre nom emblématique de la nouvelle industrie, Hyperloop, compte recruter une quarantaine de personnes d’ici la fin 2017 pour le centre R&D que l’entreprise d’Elon Musk a choisi d’implanter à quelques kilomètres de Toulouse. Elle y testera les premiers prototypes de ses capsules qui se déplacent en lévitation à 1 200 km/h. 

  • Twitter Cadremploi
  • Facebook Cadremploi
  • Linkedin Cadremploi