Sud-Ouest innovation : L'avenir Agricole

Actualités et conseils sur les carrières dans le Sud Ouest
Filière et métiers
Publié le vendredi 02 juin 2017
Agri-sud-ouest-list_m

Agri Sud-Ouest Innovation est le premier pôle de compétitivité agricole et agro-industriel français, présent sur les régions Nouvelle-Aquitaine et Occitanie. Son objectif est de répondre aux enjeux de l’agriculture de demain.

Créé en 2007 et présent dans la région Aquitaine depuis 2012, le pôle répond aux besoins des principaux acteurs des secteurs agricole, agro-alimentaire et agro-industriel du Sud-Ouest (PME-ETI innovantes, exploitants agricoles, grands groupes, établissements de formation et de recherche, etc.). En constante progression depuis dix ans, avec un nombre d’adhérents toujours plus important (350 dont 230 entreprises), Agri Sud-Ouest détient notamment le record des projets soutenus par le FUI (Fonds unique interministériel) dans la filière, avec 44 projets financés. Ainsi, depuis sa création, 415 projets ont été labellisés par le pôle. Une décennie d’expertise qui est avant tout au service des chefs d’entreprises et des chercheurs. En effet, en offrant un processus unique de construction des projets collaboratifs de recherche et développement, le pôle impulse la création de produits qui répondent aux nouvelles attentes des consommateurs, créant, par la même occasion, de la valeur et de l’emploi sur les territoires.

Une stratégie précise

La priorité du pôle est d’accompagner les PME-ETI, en apportant des retombées directes pour l’agriculteur et l’agriculture. Par son concept d’agrochaînes, il identifie et anticipe les attentes du marché et de l’utilisateur final, pour remonter, ensuite, la chaîne de fabrication et de production, jusqu’au territoire de l’agriculteur. Une approche innovante, qui se développe autour de projets collaboratifs, répondant à trois objectifs stratégiques essentiels : le développement de l’agro-raffinerie, l’amélioration de l’efficience des systèmes de production et l’optimisation des intrants de production. Le process permet d’être à l’écoute des envies et problématiques des sociétés porteuses de projets, grâce à de nombreux services de mise en réseau, d’identification des partenaires et des nouveaux marchés par la mise en valeur du savoir-faire de l’entreprise, et un panel d’outils destinés au montage de projets d’innovation collaboratifs. La labellisation délivrée par le pôle est reconnue par les financeurs et permet d’accéder à des sources de financement spécifiques, ce qui est un plus pour les petites structures.

Favoriser les synergies

Premier employeur des deux régions, le secteur agricole et agro-industriel de Nouvelle-Aquitaine et de Midi-Pyrénées est riche d’un tissu entrepreneurial dense et diversifié. Le secteur est un pilier de l’économie régionale qui génère 12 milliards d’euros de chiffre d’affaires et donne accès à un bassin de 19,6 millions de consommateurs. Les institutions sont aussi au cœur des échanges, mobilisées pour apporter leur appui aux projets et à la stratégie mise en place. Enfin, le travail se fait aussi, et surtout, en association avec les organismes de formation, qui jouent un rôle majeur dans l’écoute des acteurs et dans l’identification des besoins. Depuis le 1e janvier 2017, le pôle accueille dans ses rangs les acteurs des régions Limousin et Poitou-Charentes. Un déploiement qui permettra d’étendre les relais locaux dans chaque département, afin d’aller chercher l’innovation partout où elle peut se trouver (adhérents ou non). Ce sera notamment le cas dans les agglomérations de Poitiers, Limoges, Brive, Angoulême, Niort et Guéret. 

En chiffres

  • 350 adhérents (2016)

  • 220 000 emplois

  • 450 organismes de recherche et de formation

Interview

Laurent Augier
Directeur scientifique du pôle Agri Sud-Ouest Innovation

Quel est le rôle d’Agri Sud-Ouest Innovation pour stimuler la création d’emploi dans la filière ?

Le pôle œuvre au développement et au financement de projets collaboratifs innovants dans les secteurs agricoles et agroalimentaires, avec un objectif de retombées socio-économiques à l’issue de ces projets. Nous fêtons nos 10 ans cette année et un certain nombre de projets  ont d’ores et déjà débouché sur une amélioration de la valeur ajoutée des entreprises, une croissance du chiffre d’affaires et la création d’emplois. L’innovation est un levier qui portera ses effets sur les moyen et long termes et c’est cet état d’esprit qu’il faut entretenir pour que nos entreprises restent compétitives, trouvent des marchés et, en conséquence, créent des emplois sur nos territoires.

Développez-vous des initiatives particulières dans le domaine de la formation ?

Nous incitons les jeunes à se tourner vers les métiers relatifs à l’innovation. La quasi-totalité des organismes de formation supérieure de notre secteur sont des adhérents historiques. Avec certains d’entre eux, nous avons mis en place des cursus comme par exemple le master « Génie des agrochaînes », dispensé par l’ENSAT et qui vise à former, en alternance, de jeunes ingénieurs spécialisés en fonction de la stratégie du pôle liée aux agrochaînes.

Quels sont les champs de développement futurs de la filière ?

Les technologies du numérique, la biologie, les biotechnologies sont les grands domaines qui transforment déjà et continueront à transformer les entreprises de nos secteurs. Il est important de souligner que dans ces champs de compétences, le besoin des entreprises sera autant de disposer de bons chercheurs, de bons ingénieurs que de bons techniciens et opérateurs. Pour les cadres, il faut savoir être transverse afin d’appréhender un périmètre de compétences toujours plus large et en évolution rapide.

Intelligence artificielle

Agri Sud-Ouest Innovation et l’Inra s’associent à la stratégie #FranceIA pour développer l’Intelligence Artificielle dans le secteur agricole. Porté par le Secrétariat d’État en charge du numérique et de l’innovation, cette initiative a pour objectif de définir une vision nationale et de mettre en avant le potentiel de la France dans le domaine. « La collecte de données de masse et leur exploitation par le biais d’outils d’Intelligence Artificielle est essentielle pour l’avenir du secteur et représente des opportunités d’innovation, qui façonneront les emplois de demain ». Du développement d’outils d’aide à la décision, de diagnostics, à l’automatisation des travaux agricoles, l’IA ouvre de nombreuses possibilités pour le secteur agricole. Plusieurs projets labellisés par Agri Sud-Ouest Innovation utilisent déjà ces outils et l’Intelligence Artificielle est fortement représentée au sein du MIAT* de Toulouse (plus de 100 scientifiques dédiés au développement et à l’application des sciences de l’information au bénéfice des questions de recherche pour l’agriculture, les biotechnologies, l’alimentation et l’environnement).

 

*Unité de mathématiques et information appliquées 

  • Twitter Cadremploi
  • Facebook Cadremploi
  • Linkedin Cadremploi